Forum AstroNamur ASBL - Astronomie Amateur
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum AstroNamur ASBL - Astronomie Amateur

Forum de discussion d'AstroNamur
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-27%
Le deal à ne pas rater :
Bosch – Jeu d’embouts de vissage et à cliquet 26 pièces
15.19 € 20.75 €
Voir le deal

 

 Quel type de défiltrage ?

Aller en bas 
AuteurMessage
ttf
Rang: Administrateur
ttf

Nombre de messages : 8306
Date d'inscription : 31/08/2006
Localisation : Wezembeek - Bruxelles

Quel type de défiltrage ? Empty
MessageSujet: Quel type de défiltrage ?   Quel type de défiltrage ? EmptyDim 31 Jan 2021 - 5:48

Suite à une question posée sur le fil, je la remets ici pour archive... 

"Hello tout le monde. Je cherche un apn pour équiper mon nouveau redcat. J'hésites à prendre un simple défiltré partiel à la place d'un astrodon. 
Sachant que ca serait uniquement astro (j'ai largement de quoi faire en diurne 🙂), que l'astrodon reste cher et je n'ai pas l'impression 
que ça change grand chose. Qqun a déjà testé les deux avec une lunette?"

Ma réponse... 

A mon sens, si on examine simplement cela du côté de la physique, la solution est simple... 

1) Rappel de la sensibilité visuelle ( https://sahavre.fr/wp/defiltrage-ou-modification/)

Quel type de défiltrage ? Spectre-oeil-1024x698

Comme les APN's sont construit pour l'imiter, les filtres qui sont disposés doivent (pour la compatibilité visuelle) bloquer < 400nm et > 700nm

Rem : selon le constructeur, ils peuvent capter de 330nm à 1100nm (soit des extrêmes UV et IR, et l'IR = chauffe...)

Et c'est réalisé avec deux "filtres", nommé généralement LPF1 et LPF2. 
Le LPF2 est proche du capteur, le LPF1 proche de l'extérieur.

Mais ce sont deux différents : l'un est interférentiel et "bloque" (rien ne passe), l'autre est "atténuateur" (et laisse un peu passer) 

- Le LPF1 détermine les "bornes", en limitant la lumière de 380nm à 750nm (un chouia plus que l'oeil humain)
- Le LPF2 atténue ce qui peut encore passer en dehors de 400nm à 650nm (pour refermer la zone)

Donc... Vu que les longueurs d'ondes intéressantes :
- Halpha est sur 656nm => passe un peu, donc, avec une pose longue, on le distingue...
- SII vers 671/673nm => passe un tout petit peu aussi... 
- OIII sur 500nm... => passe sans problème...

Ouvrez la cage aux photons....

Première solution : on défiltre totalement, on "ouvre" tout... LPF1 et LPF2 sont enlevés

- le capteur est à son maximum
- il peut même être surchargé (car pas prévu pour)
- il n'est plus protégé (poussière, coup, etc...)
- il chauffe moins (car en contact avec l'air)
- mieux vaut ne pas oublie ses flats !
- le contrôle du focus est plus complexe selon le cas. Si on veut utiliser un "objectif" photo
- tous les photosites sont désormais sensés capter plus que ce qu'ils sont censés le faire.

=> plus moyen de focaliser à l'infini, car le comportement optique a été modifié (capteur totalement décalé).

Deuxième solution : on défiltre partiellement... 

Avec un defiltrage partiel, deux possibilités :

a) on garde le LPF1 est gardé mais on enlève le LPF2 (proche capteur)  

- on laisse désormais passer de 400 à 700nm non atténué... 
- et le problème  de focus est moins marqué (mais présent)
- chauffe un peu moins
- le capteur est toujours protégé
- tous les photosites sont désormais sensés capter capter plus que ce qu'ils sont censés le faire.

b) on garde le LPF1 est gardé mais on remplace le LPF2 par un filtre "anti IR et UV"

- on va "couper" les longueurs d'ondes extrêmes
- focus : on peut le retrouver si l'épaisseur et comportement optique "neutre" du filtre est identique... 
- tous les photosites sont désormais au "maximum" de leur capacité théorique
- chauffe tout autant qu'avant...

Si le défiltrage total pousse le capteur dans ses retranchements et qu'on abandonne les objectifs photos,
pourquoi faire les autres ? 

Ben, c'est parce que cela dépend du télescope... 

Avec un télescope à réflexion,
on reflète toutes les longueurs d'ondes possibles au niveau du matériau réfléchissant

Remarque :
- l'aluminium c'est maximum 90% (surtout dans le low-cost, 80% du matos amateur), mais c'est stable dans l'ensemble du spectre quel que soit le %... 
- le meilleur, c'est l'oxyde de titane (96% constant, mais avec des perturbations à la réflexion)
- ou les multi-couches interférentielles (de 98% à 100% selon la longueur d'onde)  

Voir : https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00235837/document 

Donc, il reflète tout aussi parfaitement les IR et fera "chauffer" le capteur = bruit...

Un capteur totalement défiltré captera "tout", donc, aussi les IR...
Et si on capture dans une mauvaise condition "IR" (ciel pas totalement clair), on va capter du bruit... 
De même dans l'UV (perturbation issues des LED, qui affectionne cette longueur d'onde !)
  
Avec un télescope à réfraction
on focalise les longueurs d'ondes compatibles avec le matériau utilisé pour les lentilles... 

Et là, les constructeurs se battent avec les diffractions... Pour les diminuer, on va optimiser la zone "visuelle" 
et focaliser au maximum toutes les longueurs d'ondes arrivant entre 400 à 700 nm... 

Mais les photons "extérieurs" (UV et IR) vont passer et se mélanger aux autres... Donc, certains vont pouvoir être détectés
par les photosites du capteur... Il faire apparaître un "bruit" dans l'image. Généralement autour d'une étoile, on va 
avoir un faible cercle de airy avec les valeurs "rouge / bleue" typique de la diffraction... 

On dit que cela "bave"...  Rolling Eyes Mais en soi, chacun fait simplement ce que pourquoi il a été construit.. 
 
Donc..

Si on défiltre totalement avec une lunette : on achète (très cher) une lunette optimisée pour régler des diffractions
dont le relicat sera désormais amplifié par le capteur... Pas "top", non ?  Mr. Green Mr. Green Mr. Green

Mais je laisse les experts en défiltrage donner leur avis... 
Perso, je ne défiltre guère pour les images standards...

_________________
Il faut toujours viser la Lune, car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles.
(Oscar Wilde)


Dernière édition par ttf le Dim 31 Jan 2021 - 5:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.beastro.be
ttf
Rang: Administrateur
ttf

Nombre de messages : 8306
Date d'inscription : 31/08/2006
Localisation : Wezembeek - Bruxelles

Quel type de défiltrage ? Empty
MessageSujet: Re: Quel type de défiltrage ?   Quel type de défiltrage ? EmptyDim 31 Jan 2021 - 5:51

Remarquez : j'ai UN boitier défiltré (partiellement), un 350D...

Mais que j'utilise avec un filtre "Star Analyzer" sur un tube Newton de 114mm...
Et là, je suppose que vous comprendrez pourquoi...  Razz Razz Razz

_________________
Il faut toujours viser la Lune, car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles.
(Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.beastro.be
 
Quel type de défiltrage ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AstroNamur ASBL - Astronomie Amateur :: Le forum :: Le Matériel Astro - Les Instruments - Les Questions - Les Trucs et Astuces-
Sauter vers: