Forum AstroNamur ASBL - Astronomie Amateur
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum AstroNamur ASBL - Astronomie Amateur

Forum de discussion d'AstroNamur
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
[CDAV] -30€ dès 299€ d’achat ...
Voir le deal

 

 Question parlementaire : LA DANGEROSITÉ DES LAMPES LED

Aller en bas 
AuteurMessage
stef-astro
comité
stef-astro

Nombre de messages : 4322
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation : Jambes (Namur)

Question parlementaire : LA DANGEROSITÉ DES LAMPES LED Empty
MessageSujet: Question parlementaire : LA DANGEROSITÉ DES LAMPES LED   Question parlementaire : LA DANGEROSITÉ DES LAMPES LED EmptyLun 25 Juil 2016 - 0:21

QUESTION ORALE DE M.PUGET À M. PRÉVOT, MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS, DE LA SANTÉ, DE L'ACTION
SOCIALE ET DU PATRIMOINE, SUR « LA DANGEROSITÉ DES LAMPES LED »

Mme la Présidente.  
-
L'ordre du jour appelle la question orale de M. Puget à M. Prévot, Ministre des Travaux publics, de la Santé, de l'Action sociale et du
Patrimoine, sur « la dangerosité des lampes LED ».

La parole est à M. Puget pour poser sa question.
M. Puget  (Indépendant). -

Monsieur le Ministre, ces trois  dernières  années,  la  vente  d’ampoules   LED  a augmenté de 60%. Vu leur succès actuel et attendu dans les années à venir, on les appelle « ampoules du futur ».

Sachant   que   ces   ampoules   sont   des   sources d'éclairage   économiques   et   technologiquement   plus aisées,   on   les   retrouve   dans  
un   nombre   croissant d’applications de la vie quotidienne, d'écrans ou de technologies : les ampoules diodes électroluminescentes sont utilisées dans les éclairages, les jouets pour enfants, les écrans de télévision, les smartphones et tablettes, les feux de signalisation.

Le Conseil supérieur de la santé met aujourd’hui la population en garde quant à l’exposition à ce type d’ampoules. Le problème vient de leur forte intensité lumineuse et des risques au niveau de la rétine que celle-ci engendre par dégradation des cellules oculaires, et du fait qu’elles perturbent le biorythme en troublant notre adaptation à la luminosité naturelle. Les lampes LED émettent de la lumière blanche en couplant une bleue à un phosphore jaune. Ce procédé est répandu pour sa rentabilité. La lumière bleue, qui se rapproche du spectre solaire, est reconnue pour ses effets néfastes et dangereux sur la rétine.

Des populations sont plus particulièrement sensibles au risque lié à l’exposition à la lumière bleue. Il s’agit des personnes  atteintes de certaines maladies oculaires ou soumises, dans leur quotidien, à des éclairages de forte intensité. Je m'inquiète surtout pour les enfants qui ont   moins   de   8   ans   et   dont   le   cristallin   est   plus transparent et filtre moins le bleu que les adultes.

Il n'y a pas eu, à ce jour, suffisamment d’enquêtes visant à établir si le produit ici incriminé est sain et efficace.

Le   Conseil   supérieur   de   la   santé   a   publié   des recommandations   telles   que   la   vente   exclusive d'ampoules de risque 0 ou 1
ainsi que la mise en place d’un   étiquetage   informatif   mentionnant   l'usage recommandé,   les   groupes   à   risque   et   les   contre-indications éventuelles.
Connaissant les conséquences de l’éclairage LED qui   nuisent   à   la  santé   ne   devrait-on   pas   faire   une campagne de sensibilisation auprès de la population ?

Surtout,   comment   toucher   les   parents   pour   les prévenir   que   les   jouets   aux   écrans   LED   sont
déconseillés aux jeunes enfants  de moins de 8 ans ?  

Quels sont les études dont vous avez connaissance et leurs résultats ?

Réponse :

Mme la Présidente.
-
La parole est à M. le Ministre Prévot.
M. Prévot
,   Ministre   des   Travaux   publics,   de   la
Santé, de l'Action sociale et du Patrimoine. -

Monsieur le Député, l'essentiel de votre question porte sur la politique des produits ainsi que sur leur étiquetage, qui sont des compétences fédérales.
Le lancement de campagnes sur l'utilisation de tel ou tel produit ne sera pas efficace, car l'ensemble de la population   sera   noyé   d'informations   qui   ne   la
concernent pas nécessairement.  Dans   le   cas   des   lampes   LED,   l'utilisation   de pictogrammes   de   sécurité   sur   les   produits   et   les
recommandations   d'utilisation   qui   relèvent   des compétences fédérales me semblent, d'ailleurs, être les outils les plus efficaces.

Concernant les études, je m'en réfère à l'avis du Conseil supérieur de la santé, basé sur une revue de littérature scientifique par ses experts. La plupart des
diodes actuellement mises sur le marché à des fins d'éclairage sont caractérisées par une grande proportion de bleu dans la lumière blanche émise. Elles peuvent par ailleurs avoir une très forte intensité lumineuse.

Les principaux risques identifiés concernant l'œil sont donc un effet toxique de la lumière bleue sur les différents tissus de l'œil et un risque d'éblouissement.
Être exposé de manière répétée, sur le long terme et à courte distance du faisceau lumineux de LED, à forte composante bleue, augmente le risque de cataracte et de
lésions maculaires.

Les enfants, dont le cristallin est en développement et   ne   peut   assurer   pleinement   son   rôle   de   filtre protecteur   pour   la   rétine,   tout   comme   certaines personnes   présentant   un   problème   au   niveau   du cristallin ou du pigment maculaire, sont moins bien protégées contre les agressions de l'œil. Il convient donc d'être particulièrement attentif à leur égard, notamment en ce qui concerne notamment l'effet toxique de la lumière bleue.

Il a été porté à ma connaissance que l'ASBL ARC Namur, subsidiée par la Région wallonne via la Cellule permanente   environnement-santé,   placée   sous   la
compétence   de   mon   collègue,   M. Di Antonio,   a programmé une campagne de sensibilisation des jeunes enfants à l'éclairage LED des tablettes et portables pour
la rentrée scolaire 2017.

Je vous invite  également,  sur la question de la dangerosité des LED pour les jeunes enfants, à vous adresser à ma collègue, Mme
Gréoli, en charge de la compétence de l'Enfance, au sein de laquelle l'ONE joue un rôle majeur de prévention.


La parole est à M. Puget.
M. Puget  (Indépendant).   -

Je   vous   remercie, Monsieur   le   Ministre,   pour   votre   réponse. Effectivement, si la compétence est fédérale, je vois quand même que par exemple l'ASBL ARC Namur prend cela en charge et va effectuer une campagne de sensibilisation. Donc, il y a certainement un souci qui a été décelé et je remercie en tout cas, ARC Namur d'établir une campagne de sensibilisation à propos de ce danger potentiel.

Source : (page 49-50)

http://nautilus.parlement-wallon.be/Archives/2015_2016/CRAC/crac202.pdf

_________________
Il n’existe rien qui fasse obstacle à l’infinité des mondes. Épicure(341-270 av. J.C.)

https://dso-browser.com/profile/stephane_lem
https://www.flickr.com/photos/stef-astro/

Question parlementaire : LA DANGEROSITÉ DES LAMPES LED 707010 
http://stef-astro.wix.com/astro

AstroNamur Site d'observation de Ramillies
Revenir en haut Aller en bas
http://stef-astro.wix.com/astro
 
Question parlementaire : LA DANGEROSITÉ DES LAMPES LED
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AstroNamur ASBL - Astronomie Amateur :: Informations du club AstroNamur :: Pollution lumineuse en Belgique-
Sauter vers: