Forum AstroNamur ASBL - Astronomie Amateur

Forum de discussion d'AstroNamur
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 1875 : quand les femmes du Harvard College Observatory changeaient le cours de l’astronomie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
stef-astro
comité
avatar

Nombre de messages : 3942
Age : 48
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation : Jambes (Namur)

MessageSujet: 1875 : quand les femmes du Harvard College Observatory changeaient le cours de l’astronomie   Lun 12 Déc 2016 - 14:15

1875 : quand les femmes du Harvard College Observatory changeaient le cours de l’astronomie


En se basant sur des calculs savants, des astronomes du laboratoire de la Nasa, Caltech, ont affirmé récemment qu’une neuvième planète pourrait exister dans notre système solaire. Des calculs qui reposent, en partie, sur le travail accompli par un groupe de femmes pionnières plus d’un siècle auparavant, au Harvard College Observatory. Qui étaient ces « calculatrices humaines » ?

12 déc 2016 Mise à jour 12.12.2016 à 10:28 par  Florencia Valdés Andino



Edward Pickering, professeur d’astronomie et directeur du prestigieux Observatoire astronomique de l’université de Harvard fit l'impensable en embauchant des femmes. On le voit ici avec ses calculatrices humaines que l'on les appellera des… "computers". DR

Une solution presque impensable en 1875 : recruter des femmes
A la fin du XIXè siècle, le développement de la photographie permet une observation plus précise et plus poussée des astres.  Une masse incalculable de données est alors produite. Mais les scientifiques ne parviennent pas à les analyser. Edward Pickering, professeur d’astronomie et directeur du prestigieux Observatoire astronomique de l’université de Harvard confie d’abord le traitement de ces informations à son assistant. Déçu, il le renvoie et opte pour une solution presque impensable en 1875 : recruter des femmes. Des calculatrices humaines en charge de la classification de ces informations. On les appellera des "computers", un anglicisme venu du mot latin "computare" - calculer, et qui sera le premier nom donné à l'ancêtre des ordinateurs.

Pickering cherche une main d’œuvre efficace, patiente et attentive aux détails.  Des qualités jugées féminines. Mais il cherche surtout des collaboratrices peu exigeantes en matière de salaire ; le professeur lui-même doit chercher les financements de son laboratoire et tenir son budget. Les computers remplissent toutes les conditions car « elles gagnaient entre 25 et 50 centimes de l’heure. C’est la moitié de ce qu’un homme aurait gagné », explique l’historienne américaine des sciences Pamela Mack, qui a consacré de nombreux travaux universitaires aux femmes du Harvard college Observatory et à la place des femmes dans la recherche scientifique américaine.

Les hommes ne peuvent pas les concurrencer sur ce terrain. D’ailleurs, cela ne leur viendrait pas à l’esprit car les tâches que le professeur Pickering demande d’accomplir sont méprisées par ces messieurs qui préfèrent se consacrer à la théorisation.
Arithmétique et écriture lisible : les petites mains de l’astronomie
La description du poste ne fait que renforcer le rejet des astronomes. « La maîtrise de l’arithmétique de base et une écriture lisible sont les seules qualifications requises pour devenir un ‘computer’. Mais bien sûr, des connaissances en mathématiques sont les bienvenues », peut-on lire dans une lettre adressée à une candidate. Ces mots cachent néanmoins les ambitions d’Edward Pickering : localiser, répertorier et nommer toutes les étoiles de la Voie lactée. Autrement dit, cartographier le ciel.


Williamina Paton Stevens Fleming, première à intégrer le groupe, debout au centre, supervise ses collègues DR


Henrietta Swan Leviitt : sa recherche serait allée loin si on lui avait donné la chance de poursuivre DR

Article complet ici : http://information.tv5monde.com/terriennes/quand-les-femmes-du-harvard-college-observatory-changeaient-le-cours-de-l-astronomie

_________________
Il n’existe rien qui fasse obstacle à l’infinité des mondes. Épicure(341-270 av. J.C.)

https://dso-browser.com/profile/stephane_lem
https://www.flickr.com/photos/stef-astro/

 
http://stef-astro.wix.com/astro

Revenir en haut Aller en bas
http://stef-astro.wix.com/astro
Lemju
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 4809
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2011
Localisation : Forville

MessageSujet: Re: 1875 : quand les femmes du Harvard College Observatory changeaient le cours de l’astronomie   Mar 13 Déc 2016 - 12:06

Heureusement qu'elles étaient la Wink Merci pour ce chouette rappel historique.

_________________
Nous sommes tous des poussières d'étoil...tchoummm... Rhaaaa, $@#%£ d'allergies...

Ma galerie Astrobin et Flickr

SITE D'OBSERVATION DE RAMILLIES
Revenir en haut Aller en bas
bradisback
Saturne


Nombre de messages : 1430
Age : 37
Date d'inscription : 09/06/2010
Localisation : Jambes

MessageSujet: Re: 1875 : quand les femmes du Harvard College Observatory changeaient le cours de l’astronomie   Mar 13 Déc 2016 - 12:35

Super Post,

Merci Stef!!
Revenir en haut Aller en bas
http://astrosurf.com/astrostef/
ttf
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5865
Age : 56
Date d'inscription : 31/08/2006
Localisation : Wezembeek - Bruxelles

MessageSujet: Re: 1875 : quand les femmes du Harvard College Observatory changeaient le cours de l’astronomie   Mar 13 Déc 2016 - 18:28

Joli rappel, Stef...

_________________
Il faut toujours viser la Lune, car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles.
(Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.beastro.be
 
1875 : quand les femmes du Harvard College Observatory changeaient le cours de l’astronomie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand les femmes font de l'auto-satisfaction
» Quand des femmes refusent de plier devant des clercs et enseignent la vérité.
» Vol de trousse et rendez vous avec un parent d'élève
» Devenir professeur de français en étant professeur des écoles
» Persépolis et ricanements

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AstroNamur ASBL - Astronomie Amateur :: Le forum :: Actualités générales-
Sauter vers: